Fermer

Nous vous conseillons d’utiliser un autre navigateur

Pour une expérience optimale de notre site web, nous vous invitons à utiliser l'un des navigateurs proposé ci-dessous. Vous ne disposez d'aucun de ces navigateurs? Télécharger alors gratuitement Google Chrome.


Télécharger Chrome

Les légumes de l’automne : un trésor de saveurs uniques

 

L’automne nous gâte avec des légumes rebondis aux couleurs chaleureuses. Chou rouge, panais et courge butternut nous régalent de leurs saveurs réconfortantes. En plus de leur douceur, ils sont plein de vitamines et de nutriments essentiels pour faire le plein d’énergie avant l’hiver ! Découvrez tous leurs bienfaits et des idées originales pour les déguster autrement.

Linguine au délice de butternut

Comment préparer la courge butternut ?
 

On retient sa douceur en bouche et son goût de noisette. Pour la cuisiner, cette courge naturellement crémeuse, n’a besoin ni de beurre ni de crème, ce qui en fait une parfaite alliée minceur. Elle peut se cuisiner de multiples manières : en gratin, en velouté, en purée mais aussi en chips ou en frites. Elle s’accorde merveilleusement bien avec les épices comme la cannelle et le cumin, avec les patates douces et les châtaignes. De quoi rendre votre automne plus doux.

Astuce

Ne jetez plus vos graines de courge, riches en protéines, en antioxydants, en vitamines, en minéraux et en fibres. Faites-les griller dans une poêle chaude avec un filet d’huile d’olive et dégustez-les à l’apéro ou mélangées à une salade.    

Les « chouchoux » de Bruxelles en gratin

Le petit Bruxellois

Ce légume rustique serait né au 17ème siècle dans la commune bruxelloise de Saint-Gilles. Pour faire face à la démographie galopante de la ville, les maraîchers durent trouver des moyens d’augmenter leur rendement tout en limitant l’espace de culture. La solution ? Un nouvel hybride de chou qui se cultivait verticalement contrairement à ses encombrants cousins. Cette culture très futée valut aux Saint-Gillois le surnom de “Kuulkappers” ou coupeurs de choux en “brusseleir”.

Le + santé

Source de vitamines et de minéraux, les choux de Bruxelles sont également riches en soufre, ce qui les rend parfois un peu indigestes. La solution ? Cuisez-les dans 2 eaux avant de les consommer ou ajoutez une cuillère à café de bicarbonate de soude dans l’eau de cuisson.

Saumon frit pimpé au chou rouge

5 raisons d'en faire votre ami pour l’automne.

 

  1. Il régularise les fonctions de l’intestin, facilite donc la digestion et va “nettoyer” votre organisme avant l’hiver.
  2. Il a des vertus antioxydantes et détoxifiantes qui protègent votre organisme contre le vieillissement cellulaire.
  3. Il fait le plein de vitamines (A, K et C), le parfait combo pour booster vos défenses immunitaires à la veille de la mauvaise saison.
  4. Riche en fibres, il est également une bonne source de minéraux comme le potassium, le magnésium ou encore le calcium, indispensable à la santé des os.
  5. Vous apprécierez son faible apport énergétique qui est à peine de 25 kcl pour 100 g de chou rouge.

Conserver un chou rouge entamé...

Coupé, un chou rouge se conserve 4 à 5 jours dans le bac à légumes de votre frigo. Il est possible de le congeler, mais il faudra au préalable le cuire ou du moins le blanchir en le plongeant 2 minutes dans de l'eau bouillante, puis dans un bain d'eau froide..

Tournedos aux chips de panais croquantes

Union libre
 

Avec son agréable saveur sucrée, le panais est prêt à toutes les unions.

  • Côté légumes, il s’associe avec tous ceux qui, comme lui, sont des légumes racine (navets, carottes, céleris-raves…), mais aussi avec les poireaux, les oignons, les pommes de terre, les betteraves…
  • Assorti à certains fruits tels que la poire, la pomme, l’orange et même la noisette, il fait des merveilles.
  • Côté viandes, il rehausse de ses saveurs un rôti de porc, un magret de canard, des côtelettes d’agneau, une belle entrecôte…

Panais ou persil tubéreux ?

Long, blanc, brillant, on confond le panais avec le persil tubéreux ou persil racine. Ce dernier a un trognon sortant alors que celui du panais est rentré. De plus, le persil racine a une vraie odeur de persil !

Le + santé

Le panais est un aliment alcalin (ou neutre). Les aliments acides causent une déminéralisation de l'organisme provoquant des maladies, les aliments alcalins préservent l'organisme en maintenant un équilibre "acido-basique".

Céleri gourmand en tourte

Céleri-rave, un vrai rêve ! 

 

Ce légume racine, à la saveur particulièrement délicate, se déguste aussi bien cru que cuit. Riche en minéraux et nutriments, le céleri-rave se distingue par sa teneur élevée en vitamine K. Ouvrez l’œil et tendez l’oreille : votre céleri-rave doit être ferme et bien lourd, uniformément pâle, sans tache et il ne doit pas sonner creux. Non pelé, il se conserve très bien dans le bac à légumes de votre réfrigérateur, jusqu’à 5 ou 6 jours mais pas au-delà pour conserver toute sa saveur et son croquant.

Astuce

Le céleri-rave s’épluche au couteau économe. Citronnez-le pour éviter qu’il noircisse. Il se coupe en dés pour être cuit et mixé en purée, ou il se râpe cru pour être consommé en salade.

Le champignon : un légume champion !

Ce sont les trésors des sous-bois mais aussi les ingrédients de vos petits plats d’automne. Poêlés, farcis, en accompagnement ou en fricassée, ils sont nutritifs et bénéfiques pour votre santé.

Plus riches en protéines que la plupart des légumes frais (mais ils ne remplacent pas la viande pour autant), les champignons sont très prisés des végétariens. Ils sont riches en vitamines (notamment B et D), fibres, oligoéléments et minéraux avec l’avantage de ne contenir ni gras ni cholestérol.

Une fantastique diversité de saveurs

Les légumes de l’automne

Champignon de Paris

C’est la star avec son chapeau blanc et rond. Petit et succulent en version mini, il a un goût délicat, moins affirmé que les variétés des bois. Il est savoureux cru, mais aussi poêlé, farci, mijoté, en recette d’exception comme en plat de tous les jours.

Les légumes de l’automne

Trompette-de-la-mort

Son chapeau en cornet étroit et foncé est très peu charnu puisqu’entièrement creux mais sa saveur terreuse et son odeur agréable en font un champignon très recherché. Sa chair fine et délicate reste noire en cuisant à feu doux, relevée d’une persillade.

Les légumes de l’automne

Pleurote

Choisissez-le ferme et charnue, avec une odeur agréable qui rappelle celle de l'anis. Ce champignon renferme des quantités appréciables de vitamines et de minéraux et cinq fois plus de protéines que la plupart des légumes.

Les légumes de l’automne

Girolle

Avec son chapeau jaunâtre en trompette et sa chair blanc crème ou jaune clair, légèrement molle, ce champignon se distingue par sa saveur et son odeur délicieusement fruitée. Il accompagne à merveille les viandes blanches.

Les légumes de l’automne

Portobello

Considéré comme le plus gros de tous les champignons portés à maturité, il présente une texture ferme, charnue, croquante et une subtile saveur terreuse. Son grand chapeau de couleur havane en fait le réceptacle idéal pour toutes sortes de farces.

Les légumes de l’automne

Pied-de-mouton

Il est facilement reconnaissable à son chapeau blanc crème plat et bosselé, et aux aiguillons blancs qui tapissent sa face intérieure. Sa saveur marquée, légèrement âcre, s’associe aux ragoûts, risottos, sauces pour pâtes qui s'accompagnent d'un mélange de champignons.

Les légumes de l’automne

Shiitake

Ce champignon charnu, délicatement parfumé, d’origine asiatique se reconnaît à son pied blanc surmonté d’un chapeau marron. Coupez le pied que vous réservez pour des bouillons et gardez les chapeaux pour un wok, des nouilles sautées ou une soupe miso.

Les légumes de l’automne

Shimeji

Connaissez-vous le shimeji avec sa saveur légèrement sucrée au goût de noisette et sa texture croquante ? Ou l’enoki blanc ou doré à la saveur douce et fruitée ? Ce sont des champignons qui, comme le shiitake, rehaussent de nombreuses recettes chinoises et japonaises.

Faites vos courses en ligne chez Carrefour