Fermer

Nous vous conseillons d’utiliser un autre navigateur

Pour une expérience optimale de notre site web, nous vous invitons à utiliser l'un des navigateurs proposé ci-dessous. Vous ne disposez d'aucun de ces navigateurs? Télécharger alors gratuitement Google Chrome.


Télécharger Chrome

Vive la galette des rois !

 

Une pâte feuilletée, des amandes pilées et une jolie fève… La galette des rois, c’est toujours la fête. Découvrez la tradition de l’Epiphanie à travers le monde et nos astuces pour la réussir à la maison !

 

Galette des rois

Les origines de la galette

Au départ, la tradition de la galette des rois repose sur une fête chrétienne, l’Epiphanie, qui célèbre la visite des rois mages à l’enfant Jésus. On la célèbre le 6 janvier mais rien n’empêche de déguster la galette quelques jours avant… ou après !

L’ambiance de la fève

L’usage voulait qu’on partage la galette en autant de parts que de convives… plus une, que l’on appelait « la part du pauvre ». Les gâteaux à fèves n’étaient pas l’exclusivité du jour des Rois. On en préparait chaque fois qu’on voulait mettre de l’ambiance dans un repas. Pensez-y… et sachez qu’aujourd’hui, dans la plupart des familles, on « triche » pour offrir la fève aux plus jeunes !

Du Nord au Sud

Du Portugal aux Etats-Unis en passant par le Québec ou l’Espagne, on « tire les rois » dans de nombreux endroits du monde, entre Noël et le 6 janvier. La forme du gâteau diffère, son nom aussi, mais il y a toujours une fève… ou une pièce de monnaie comme en Grèce. La galette telle qu’on la connaît en Belgique est plutôt une tradition française : le Pithiviers, à base de crème d’amandes