Fermer

Nous vous conseillons d’utiliser un autre navigateur

Pour une expérience optimale de notre site web, nous vous invitons à utiliser l'un des navigateurs proposé ci-dessous. Vous ne disposez d'aucun de ces navigateurs? Télécharger alors gratuitement Google Chrome.


Télécharger Chrome

Les légumes d’hiver, vedettes de recettes réconfortantes

La saison froide aussi se montre généreuse en récoltes. Les légumes abondent et sentent bon le terroir, ils se déclinent dans de savoureuses recettes et cachent des trésors de vitamines, parfaites pour affronter le froid.

Le poireau ancré dans la tradition

"L’asperge du pauvre"

Déjà présent sur les plus belles tables depuis l’Antiquité, ce cousin de l’oignon et de l’ail est pauvre en calories, riche en fibres et en antioxydants. Comme il est terreux, il est conseillé pour bien le nettoyer de le couper en deux dans le sens de la longueur et de bien le rincer en écartant les feuilles. Vous pouvez aussi tout simplement l'émincer d'abord et le rincer ensuite dans une grande passoire.

Le saviez-vous ?

Excellente chaude, la vichyssoise se déguste traditionnellement froide. Dans sa version classique, il s'agit d'une recette à base de poireaux et de pommes de terre agrémentée de crème et décorée de ciboulette.

Le + santé

Le poireau concentre un nombre incroyable de bienfaits. Riche en fibres, en vitamine C, en potassium et en antioxydants, il est pauvre en calories et réputé diurétique.

Le chou, toujours le bon choix

Chouchou de l'hiver

C'est le légume hivernal par excellence. Sa saveur de chou authentique est la plus fine de toutes les variétés de choux et vous donne une furieuse envie de potée. Mais le chou vert a bien d’autres atouts. Il aime les saveurs relevées, franches, et acidulées. Il se marie donc avec la volaille comme la pintade ou le faisan et avec le poisson comme le saumon. Il s’accompagne de pommes, de châtaignes ou de noix, et est l’allié de la carotte, du céleri et de la pomme de terre…

Le salsifis redevient tendance

Le salsifis redevient tendance

Malgré sa saveur douce et sucrée et sa chair fondante, le salsifis ne bénéficie pas des honneurs qu’il mérite. Pourtant, il est fameux dans les soupes et les ragoûts, et aime se fondre dans le fromage fondu. Gratiné et nappé de béchamel, il accompagne idéalement les viandes blanches et les poissons, se marie parfaitement avec la pomme de terre et le poireau. Il se déguste aussi froid, arrosé d’un filet d’huile d’olive et parsemé de persil, de fleur de sel et de poivre. Plus raffiné, il est remis à la mode avec des truffes, et en accompagnement de Saint-Jacques, il est divin !

L'éplucher facilement

Éplucher des salsifis libère une substance collante et parfois colorante. Alors, préparez la riposte. Armez-vous d’un récipient additionné d'eau citronnée, de ½ citron et d’un éplucheur. Lavez vos salsifis, épluchez-les et frottez-les immédiatement avec le demi-citron avant de les plonger dans l'eau citronnée pour éviter l’oxydation.

La carotte, une vraie pote

3 raisons d’en faire votre BFF (best friend forever)

  1. Elle donne bonne mine. Légume le plus concentré en bêtacarotène, qui est aussi un puissant antioxydant contribuant à lutter contre le vieillissement de la peau.

  2. Elle est sympa avec les intestins. Riche en pectine, elle fait partie des premiers légumes de la diversification alimentaire car elle est particulièrement bien tolérée par les intestins fragiles des bébés.

  3. Elle protège les yeux. Son précieux bêtacarotène est transformé en vitamine A, essentielle à la vision nocturne tandis que la lutéine et la zéaxanthine ont un effet antioxydant spécifique au niveau de la rétine.

le saviez-vous ?

La carotte est une plante bisannuelle largement cultivée pour sa racine charnue, de couleur orangée. Si c’est l’un des légumes les plus communs et les plus consommés, certains plats uniques et de tradition n'existeraient pas sans la carotte : le pot-au-feu, le bœuf-carotte, la blanquette de veau aux carottes, mais aussi les potées, ragoûts, fumets, fricassées... Ces plats dont nous raffolons pendant les mois d’hiver.

La betterave a tout bon

Ne manquez pas ce légume rustique dès qu’il apparait sur les étals. Non seulement la betterave est riche en vitamines, minéraux et oligo-éléments, mais que vous la dégustiez crue ou cuite, elle vous régale par sa saveur douce, riche en sucre et donc assez énergétique. Un must en hiver ! Osez la cuisiner dans un beau velouté coloré relevé de citron, dans des salades composées, en purée qui accompagne un gibier, en terrine fraîche et gourmande, en chips d’un rouge éclatant ou même en dessert.

Crue ou cuite ?

Qu’elle soit crue ou cuite, préférez une betterave de petite taille. Plus grosse, elle risque d'être fibreuse.

  • Crue, choisissez-la bien ferme, avec une écorce raisonnablement sèche. Après avoir retiré les fanes, conservez-la 3 ou 4 jours dans le bac à légumes du réfrigérateur, dans un récipient hermétique.

  • Cuite, sa peau doit être lisse, sans tache noire ni gerçure. Vous l’avez achetée sous vide ? Consommez- la dans les cinq jours après ouverture du sachet. Coupée en tranches, elle peut se congeler, et se garde alors plusieurs mois.

Faites vos courses en ligne chez Carrefour