Le faisan

Sa chair légèrement teintée de jaune, délicate, tendre et savoureuse n’est pas trop forte et se consomme bien cuite. Le faisan se prête très bien aux marinades et aux cuissons longues. Il peut aussi être farci, puis cuit en cocotte. La farce permet de diminuer la sécheresse de cette viande. Si nécessaire, arrosez-la en cours de cuisson avec un verre d’eau ou de vin blanc.

Faisan

Cuisinez-le aussi avec…

Des chicons et une sauce à la bière trappiste, des figues, des raisins, des coings, une crème de curry et des pommes au four, de l’estragon, en soupe, en potée, en croûte ou flambé à l’armagnac.